Top pollueurs : deux-roues vs voitures !

Quand on parle de pollution ou d’émission de gaz à effet de serre dans la vie de tous les jours, les voitures et les deux-roues sont inscrits en tête de la liste des accusés. Et pour cause : sans retenue, ces deux catégories d’engins motorisés émettent de grandes quantités de CO² et impactent ainsi l’environnement. Mais l’affirmation selon laquelle les motos polluent plus que les voitures est-elle fondée ? Cette petite enquête nous en dira quelque chose.


Pollution voitures vs deux-roues : des chiffres qui parlent

Environ 110 g de CO² / km contre 80 g : tel est le verdict sur la consommation respectivement faite par un véhicule neuf et un scooter 125 cm³. Certains automobilistes peuvent essayer de se défendre en rétorquant que la différence de 30 g de CO² n’est pas si alarmante : OK ! Mais c’est alarmant quand on sait qu’en 2019, il a été recensé 39 millions de voitures contre 3,5 millions de deux-roues (motos et scooters confondus). Si vous êtes allergiques aux mathématiques, laissez-nous vous faire le calcul (30 g de CO² x 39 000 000), et le résultat vous fera aisément comprendre de quoi il s’agit : le nombre croissant de voitures (contrairement à celui de deux-roues), est une source alarmante de gaz à effet de serre.
Les embouteillages principalement causés par les véhicules augmentent en eux seuls le taux de CO². Qu’est-ce qu’il faut alors faire pour pallier ce problème ? Il peut s’agir par exemple d’adopter à l’avenir une politique d’augmentation du nombre de deux-roues afin de lutter efficacement contre l’émission de gaz à effet de serre et la pollution en général.

Pollution voitures et deux-roues : quelles perspectives ?

L’émission de gaz à effet de serre (qu’elle vienne des voitures ou des deux-roues), nous pollue tous et menace la survie de notre planète. Comme nous le faisons pour toute autre situation menaçante, nous pouvons avoir une solution à ce problème – indépendamment de la réduction du nombre de voitures (par exemple). D’ores et déjà, certains esprits futuristes, certains fabricants soucieux de l’avenir de la planète ont commencé à renverser la vapeur. C’est ainsi que des voitures hybrides ont déjà vu le jour.
Mieux, l’électrique est aujourd’hui de plus en plus privilégiée et donne naissance à des véhicules 100 % électriques. Mais cette révolution électrique va au-delà du monde des voitures : elle a permis (jusqu’à fin juillet 2019), de faire rouler quelque 200 000 motos électriques en France. Du reste, le nombre de ce modèle de motos a augmenté de +22 % en un an (2018-2019). L’implication de l’État et des Collectivités y est certainement pour quelque chose : le bonus écologique concédé par l’un et les subventions accordées par les autres constituent des aides financières motivantes pour se tourner vers les motos électriques.

Conclusion

Devant les deux-roues, les voitures sont au top des 2 grands pollueurs dans la circulation. Mais au-delà de ce fait, nous devons être tous responsables de l’avenir de notre planète en essayant de réduire au maximum les émissions de CO² à moyen et long termes. L’électrique est une des solutions possibles.

Laisser un commentaire

Fermer le menu